Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 14:17

 lettre-icres-2.jpg

Les Archives Départementales du Tarn-et-Garonne possèdent quelques lettres de Icres à Cladel. Nous avons déjà évoqué deux fois les liens entre les deux écrivains

Cladel présente Icres

Cladel et Icres

 Voici aujourd’hui la copie de trois lettres du dossier 17 j 7 qui contient le manuscrit du texte de Cladel présentant Icres. 6-04-2011 JPD

 

Mon cher Parrain,

Je sors de lire Ompdailles. Vous avez bâti là, prodigieux maçon de notre chère langue française, un monument cyclopéen, un cirque immense et impérissable, tout de granit et de fer, auquel une rapsodie d’Homère ne pouvait servir que de portique ou de vestibule.

Quelle œuvre, Triple Dieu !

Je suis encore pantelant des émotions terribles qui m’ont serré la gorge pendant 300 pages. Vous m’avez tour à tour glacé de terreur, paigné d’angoisse, transporté d’enthousiasme, et, je le dis sans honte, bien des fois dans le cours de ce beau poème j’ai senti se mouiller mes yeux où cependant les larmes montent guère facilement.

Ah ! ami, notre arène littéraire compte de nombreux et vaillants lutteurs ; bien des hercules y manient la lourde plume avec une vigueur et une adresse qui leur méritent certainement les applaudissements de la foule… Soit. Je les ai tous en très profonde vénération et je m’incline devant leurs noms si souvent acclamés et à si juste titre.

Mais Ompdrailles a surgi.

Et, mon cher Parrain, vous les terrassez tous aujourd’hui, tous, même le Vétéran blanchi dans le harnais à qui vous dédiez le livre avec la modestie qui vous honore sans doute mais qui doit l’honorer encore davantage, lui qui désormais n’est auprès de vous que ce que pouvait être le vieil Arribial devant son magnifique vainqueur.

Donc, laissez-moi crier bravo de toutes mes forces, à votre éclatante victoire, mais votre dévot admirateur que vous avez-vous-même produit si jeune et si novice dans le redoutable calysée de l’Art. Je m’efforcerai de m’y montrer digne de votre patronage. Et si, à de certains moments, je me sens faiblir du jarret et du cœur, ô Maître, soutenez de votre bras et enflammez de votre exemple, comme vous l’avez fait jusqu’à présent, celui qui s’enorgueillit d’être

Votre filleul et votre élève

Fernand Crésy

5 rue Gambetta

 

Mon cher Parrain

J’ai pu passer chez Ollendorf le voir et faire la commission dont vous m’avez chargé. Il est généralement chez lui tous les jours à 10 heures du matin. Pour plus de sûreté vous pourriez lui écrire ; il sera disposé à s’entendre avec vous sur le jour et l’heure d’une entrevue.

Je suis malade depuis déjà deux mois de violentes douleurs dans les reins et dans le dos. J’ai besoin de suivre un traitement et dans ce but je suis en train de solliciter un congé que je n’ai encore pu obtenir après une foule de démarches.

Rollinat que j’ai vu hier au soir et qui part aujourd’hui même pour la campagne, m’a dit qu’il vous avait vu récemment et m’a annoncé que la petite manou était souffrante. Qu’a-t-elle donc, cette chère enfant ? La dernière fois que je suis allé à Sèvres, madame Cladel prétendait qu’elle allait mieux. Serait-elle retombée plus malade ?

J’irai peut-être vous voir cette semaine, où plutôt dimanche prochain avec Haraucourt. En attendant, donnez-moi, je vous prie, des nouvelles de la petit manou.

Veuillez présenter mes plus respectueuses salutations à madame Cladel.

A vous mon entier dévouement

Fernand Crésy

Voici l’adresse de Paul Ollendorf : 28 bis rue de Richelieu

 

Mon cher Parrain

Je viens de recevoir votre nouveau volume : la Kyrielle des chiens. Avec vous, un livre n’attend pas l’autre.

Demain nous allons vous voir avec Haraucourt sur la Vesprée. Son emploi au ministère ne lui permettant pas de s’absenter très tôt nous ne serons guère là-bas avant cinq heures.

Il y avait beau temps que je soupirais après ce voyage. Il me tarde beaucoup de causer un peu avec vous. Enfin !

Veuillez me rappeler au bon soin de madame Cladel et de la petite famille.

A vous cher parrain et maître de tout cœur et pour toujours

Fernand Icres

186 Fg Saint Denis

7 avril 1885

 

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Léon Cladel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche