Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 15:13

hubertine-a.jpg

Hubertine Auclert

France, Allier, 1848-1879-1914, Paris

 

Marseille, 1879, par un congrès, le mouvement ouvrier tente de renaître suite à l’échec de la Commune. C’est le début de l’âge des « Congrès »qui continue encore aujourd’hui. Le terme nous vient-il des USA avec leur Congrès ?

Hubertine est très heureuse de pouvoir apporter à Marseille, l’enthousiasme des luttes féministes. Et elle ne sera pas la seule à y faire résonner les voix féminines… mais ça sera la seule fois ! Le lien entre combat social et combat féministe n’a jamais été facile. Ne dit-on pas dans les milieux ouvriers qu’il faut être «bourgeoise» pour s’offrir le luxe de la revendication du droit de vote pour les femmes ?

Hubertine Auclert vient beaucoup plus d’un milieu républicain et intellectuel que d’un milieu à proprement parler bourgeois. En 1879 elle ne mâcher pas ses mots à l’adresse des congressistes :

«Si dans cette imposante assemblée, je posais cette question : Etes-vous partisans de l'égalité humaine ? Tous me répondraient : Oui, car ils entendent en grande majorité, par égalité humaine, l'égalité des hommes entre eux. Mais si je changeais de thème, si pressant les deux termes – homme et femme - sous lesquels l'humanité se manifeste, je vous disais : Etes-vous partisans de l'égalité de l’homme et de la femme ? Beaucoup me répondraient : Non. Alors, que parlez-vous d'égalité, vous qui, étant vous-mêmes sous le joug, voulez garder des êtres au-dessous de vous ! Que vous plaignez-vous des classes dirigeantes, puisque vous faites, vous dirigés, la même œuvre à l'égard des femmes, que les classes dirigeantes ? »

 

Des ouvriers, exploitants de leurs épouses ? Il fallait oser le dire ! Et ce n’est pas tout puisqu’elle affirme l’essentiel quant au projet politique qui devrait être celui de la classe ouvrière :

« Sachez-le, citoyens, ce n'est que sur l'égalité de tous les êtres que vous pouvez vous appuyer pour être fondés à réclamer votre avènement à la liberté. Si vous n'asseyez pas vos revendications sur la justice et le droit naturel, si vous prolétaires vous voulez aussi conserver des privilèges, les privilèges de sexe, je vous le demande, quelle autorité avez-vous pour protester contre les privilèges des classes ? Que pouvez-vous reprocher aux gouvernants qui vous dominent, qui vous exploitent, si vous êtes partisans de laisser subsister dans l'espèce humaine des catégories de supérieurs et d'inférieurs ? »

 

J’ai plaisir à reproduire en même temps cet extrait d’une ouvrière, Louise Tardif, qui dans la foulée d’Hubertine Auclert ose prendre la parole au congrès ouvrier :

« La femme, jusqu’à ce jour, n’a pas occupé dans la société la place qui lui est due ; elle est regardée comme inférieure à l’homme dans toutes les circonstances de la vie. Cette habitude d’être traitée en enfant, fait qu’elle-même, n’a pas conscience de sa valeur réelle, ni du rôle sublime qu’elle est appelée à jouer dans le monde. Ce qui prouve ce que j’avance, c’est que presque toutes les femmes élèvent leurs enfants comme elles ont été élevées. »

 

Par la suite Hubertine Auclert fera de la revendication du droit de vote pour les femmes, l’acte de la revendication à l’égalité. Elle créera un journal, la Citoyenne et développera jusqu’à sa mort une action vigoureuse, originale et permanente en faveur du deuxième sexe. Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi sa biographie, écrite par un historien nord-américain, Steven C. Hause n’est toujours pas traduite en France ? Un résumé des travaux de cet homme se trouve dans le livre Hubertine Auclert, pionnière du féminisme, textes choisis, livre aux multiples mérites mais qui me laisse un regret : les textes choisis auraient mérités au moins deux pages de présentation pour comprendre comment ils sont à la fois circonstanciels et fondamentaux. En choisissant d’éditer, aux côtés de l’intervention d’Hubertine, deux autres textes du congrès de 1879, Les Editions la Brochure permettent de mieux mesurer l’affrontement qui s’est produit alors… au bénéfice de l’antiféminisme du mouvement ouvrier. 8-08-2011 Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans féminisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche