Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 11:16

                                         il-latto.jpg

Il latto oscuro delle stelle, La dittatura digitale di Grillo Casaleggio, Testimonianze, documente, e retroscena inediti, 286 pages, 16 euros, Imprimatur editore

 

Voici la traduction de la conclusion du livre qui se lit facilement et qui dénonce Grillo pour ce qu’il est, avec des propositions qui tiennent en cette conclusion. Ne pas confondre le Grillo artiste et Grillo politique, et face au Grillo politique conserver tout son sens critique. A suivre. JPD

 

"En arrivant à la fin de ce parcours je dois faire une confession. Beppe Grillo me plaît. Sincèrement. Vraiment. Il me fait rire, et parfois, il me fait réfléchir. Sa présence m’est depuis toujours familière. Un de mes premiers souvenirs le concerne – c’est un souvenir (hélas) de télévision. J’étais encore un bambin, je devais avoir six ou sept ans, et dans un "Fantastico" ou une émission de ce genre je me souviens de Beppe qui marchait sur une... pizza. Oui, exactement ça ! Une énorme pizza longue au moins de cinq mètres et fumante. Il marchait dessus pied nus, comme il aurait pu le faire sur des charbons ardents. Les gens tout autour l’applaudissaient et l’encourageaient: «Gnam, gnam» scandait avec lui le public dans le studio.

 Et pas seulement ça. Quand je vois, je lis ou j’écoute Beppe Grillo, encore aujourd’hui je sens parfois qu’il exprime des concepts qui se partagent, qu’il se fait l’interprète de quelques batailles qui me sont chères. Tant qu'on n’arrive pas à l’insulte gratuite, l'humiliation de l'adversaire, ses suggestions stimulent, font réfléchir. Et on ne peut pas dire que son action, tant qu’elle est restée dans l’alvéole « culturelle" et sociale, n’a rien apporté de bon.

Si en Italie on a recommencé à parler d’honnêteté et de moralité en politique et dans la vie publique, de ce qui est imprésentable au Parlement, des gaspillages et des privilèges, on le doit aussi à ses campagnes. Un ami cher, historiquement de gauche, juste avant les élections de 2013 m’a fait une confidence : « Je voterai Pd, grâce à Grillo». Una phrase sibylline, qui en dit beaucoup : si le Mouvement 5 Etoiles ne s’était pas imposé à l'agenda médiatique avec ses classiques thèmes grillini, probablement toute la politique — et quelques partis comme celui de Bersani en particulier – n’auraient pas réussi à faire un pas en avant dans le sens d’une proposition "meilleure" à offrir aux citoyens.

 Et pas seulement ça : chez Beppe Grillo, j’ai toujours aimé la figure du "dissident". Le vocabulaire de Sabatini-Colletti explique que le "dissident" est celui qui «ne se laisse pas uniformiser aux idées et aux pratiques de la majorité, manifestant sa propre dissidence». Dans ce propos, j’ai toujours vu le sens de la modernité, d’un point de vue historique. Après la révolution française, un homme est libre quand il peut dire NON. Un homme est libre quand il peut exprimer ses idées sur un pouvoir qui l’opprime et voudrait uniformiser les personnes et les pensées ; il est libre quand il a la possibilité d’exposer ses critiques et ses doutes sur une proposition politique, sur un système de pouvoir ou sur un credo religieux. Là où un dissident peut dire ce qu’il pense, et se comporter en conséquence, sans prendre le risque d’être discrédité ou accusé, là on a la vraie démocratie. Ce n’est pas ainsi pour le Mouvement.

Sur le Réseau, nous l’avons compris, nous ne sommes pas tous égaux, nous n’avons pas tous la même visibilité, le même impact, la même occasion de dire son opinion. Voilà pourquoi il était juste qu’une « autre histoire » du Mouvement 5 étoiles soit racontée, et que les raisons des dissidents qui ne se sont pas uniformisés aux pratiques imposées par Gianroberto Casaleggio, viennent s’exposer dans un cadre général non soumis aux manipulations du blog.

La lutte entre le bien et le mal est et sera toujours à la base de l'existence des êtres humains. Il est ingénu de penser qu’un jour, sur cette terre, nous aboutirons à un monde nouveau, qui s’appellera Gaia ou Pandora, dans lequel nous vivrons tous en paix, dans la justice, dans lequel les conflits seront éliminés. La dialectique, la confrontation, les doutes c’est ce qui fait avancer l’humanité. Le raisonnement, l'approfondissement, l’échange des idées, c’est ce qui fait avancer. Les côtés obscurs, là où ils sont, seront toujours racontés.

 [L’auteur termine par une référence à la Guerre des Etoiles]. Toujours, quelque soit l’époque, des cavaliers Yedi seront nécessaires pour combattre tout côté obscur, partout où ils se cachent.

Federico Mello

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans italie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche