Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 16:50

J’ai croisé Paolo Flores d’Arcais du temps où Libération jouait un rôle d’information et ça remonte à loin. « Wojtyla versus Kant » est un extrait de sa revue Micro Mega que j’ai toujours conservé en bonne place dans mes archives. Nous étions au début de la guerre du golfe et les déclarations du Pape contre les USA faisaient la joie des démocrates français, y compris de communistes qui pardonnaient à Wojtyla son rôle polonais. Flores d’Arcais m’a confirmé de belle manière que le manichéisme servait seulement à cacher la réalité… Loin d’être un « démocrate » car anti-impérialiste Jean-Paul II était un intégriste : « Jamais l’intégrisme n’était allé aussi loin dans le triomphalisme depuis l’époque du Syllabus. Du reste, pour le pape, les vices du communisme et ceux des sociétés occidentales proviennent de la même racine : la pensée critique, les Lumières, le rationalisme, l’athéisme. » Et pourtant c’est ce pape que Castro a invité à La Havane suscitant le livre magnifique de Vazquez Montalban : Et Dieu entra à la Havane. Croisant dans un débat Ignacio Ramonet je lui avait demandé ce qu’il en pensait mais il préféra botter en touche en me rappelant seulement qu’en France nous ne savons pas voir les côtés positifs de Jean-Paul II. Je ne cite pas par hasard l’écrivain catalan qui termine ainsi son Aperçus de la planète des singes :

« Pour échapper à la pernicieuse poursuite d’une vérité unique, Flores d’Arcais a préconisé en son temps une éthique sans foi : la formule me parait excellente pour qui considère l’espoir comme une nécessité humaine et non pas théologique et reprend à son compte la critique de l’aliénation militante proposée, en toute connaissance de cause, par Adam Schaff. »

 L’enfant de 68 aujourd’hui

Paolo Flores d’Arcais est un enfant de 68 qui a vieilli sans tomber dans le système. Voilà sans doute pourquoi il n’a pas la notoriété qu’il mériterait. Permanent défenseur de la démocratie qui comme l’espoir ne doit pas être théologique, il vient de faire une proposition en réaction à celles du puissant Eugenio Scalfari, l’ami du président Napolitano. Comme l’a démontré son journal Repubblica son adversaire majeur est le Mouvement 5 étoiles en conséquence il propose de sortir de la crise par une alliance : PD, Monti, PdL ! Plutôt Bersani-Berlusconi qu’un accord Bersani-Grillo ! Pourquoi ? Au nom de la stabilité ! Il sait très bien que dans cette hypothèse Bersani ne serait pas l’homme de la situation mais ils sont nombreux à prendre la relève dans le PD pour une telle dérive.

La réponse du philosophe n’est pas théorique mais pratique. Il pense que la première chose à faire c’est d’appliquer la loi de 1957 qui interdit en fait à Berlusconi d’être élu, loi dont le PD n’a pas osé demander l’application par crainte de la réaction de Berlusconi. Aujourd’hui avec les élus 5 étoiles, aujourd’hui avec la vague de fond dans l’opinion, Berlusconi a pu rassembler un électorat important mais il ne pourrait pas vraiment réagir. Et la mise en accusation de Berlusconi c’est l’effondrement de sa coalition.

Indirectement il s’agirait d’une alliance PD-Grillo sauf que Grillo qui aspire au pouvoir pour lui tout seul ne veut pas entendre parler d’alliance nationale avec le PD (même si localement elles existent déjà).

La réponse du philosophe est pratique car Grillo autant que le PD est dans ce cas de figure au pied du mur. Il a la possibilité de faire vivre la légalité contre l’illégalité si chère à Berlusconi, légalité sans laquelle il n’existe pas de démocratie, en conséquence, refuser, c’est envoyer un bien mauvais signal à l’opinion. C’est dire finalement : « Je n’existe que par la guerre que me fait Berlusconi qui est un allié objectif. » Grillo a gagné car il a su utiliser la télévision… contre la télévision ! Grillo est donc pour une part l’enfant des télés berlusconniennes : c’est parce que Berlusconi a fait des Italiens des accrocs de la télé que Grillo en disant « je refuse » la télé est finalement passé plus que d’autres… à la télé !

 En finir avec Berlusconi

La mort politique du leader ne serait pas la fin de la bataille contre son idéologie… surtout si Grillo vient le remplacer, même si pour le moment il se réfère aux mouvements sans leaders comme les indignés : « Le mot leader est un gros mot » dit-il.

Donc Flores d’Arcais pousse plus loin son sens pratique : il lance avec sa revue un appel citoyen à signer pour demander l’application de la loi de 1957. Parce qu’il croit depuis toujours que la lutte pour la démocratie est la seule porte de sortie à la crise du capitalisme, il a trouvé la porte concrète par laquelle la vague 5 étoiles pourrait se transformer en événement politique heureux pour le peuple italien. Dans un débat entre Casaleggio, Grillo et Dario Fo il y a eu cet échange avant les résultats :

« Grillo: Je crois que si le président du Sénat Schifani a laisser échapper qu’il y avait besoin de faire une nouvelle loi électorale pour arrêter les 5 étoiles sinon il va vers le 80%, ça veut dire vraiment qu’ils ont peur de nous. Tout peu arriver comme quelque chose d’incroyable que serait l’entrée au parlement de 80-100 de nos représentants.

Fo : Mais la gauche ne peut s’allier avec la droite contre vous, ça serait obscène.

Casaleggio: Excuse-moi, mais je pense que parmi les partis traditionnels les voltefaces de ce genre sont possibles. Tu veux mes prévisions ? Si le M5S a une forte représentation, Pd, Pdl, Sel, Udc, et même Ingroia, ils donneront vie à une grande coalition comme s’est arrivé avec le soutien à Monti. Rien ne changera.

Fo: Mais pourquoi la gauche devrait faire une grande coalition ?

Casaleggio: Pour la simple raison qu’ils ne seront pas assez nombreux pour gouverner seuls !

(da Il Fatto Quotidiano del 27 janvier 2013)

 Le lecteur comprend mieux la position originale de Paolo Flores d’Arcais, celle qui doit avoir tout notre soutien. Voir http://temi.repubblica.it/micromega-online/Jean-Paul Damaggio

 

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche