Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 11:33

                                               aragon.jpg

Pour la fête à Ferré, Cali a décidé de reprendre un poème d’Aragon très largement chanté, très largement connu et c’était là une audace risqué car pouvait-il faire mieux, pouvait-il chanter avec son talent dans les pas des autres ?

Ce poème et moi, c’est une histoire particulière, et avec Cali j'ai pu en revivre les moindres nuances.

« Vous n’avez réclamé la gloire ni les larmes… » C’est à la page 227 du recueil Le roman inachevé, dans la partie Strophe pour se souvenir, et avec cette date 1955. Un peu avant, un autre poème a pour date 1945 : Le prix du printemps. Les deux seules dates.

J’avais vingt ans, je connaissais un peu Desnos, Tzara, Benjamin Perret et je me suis proposé de passer les vacances d’été avec Aragon. J’ai choisi Le roman inachevé qui n’est ni un roman et qui n’est pas inachevé sauf à penser que toute œuvre est inachevée. Mes étés ont toujours consisté en travaux des champs avec une semaine de vraies vacances à la fin. Le temps de lecture c’était pendant la sieste de mes parents. Et petit à petit j’ai dégusté l’Aragon de 1956 avec d’ailleurs une belle préface d’Etiemble de 1966.

Jeunes gens le temps est devant vous comme un cheval échappé dit le poète qui sent déjà que le temps est trop derrière lui et quel temps ? Je change ici de mètre pour dissiper en moi l’amertume, amertume a dit le poète ? Il ne reste à ma lèvre enfin que cette injure L’âge et la sécheresse à parler d’autrefois, parler d’autrefois, craint donc le poète ? Un autre fois fait de quoi ? Les beaux habits du soir un à un que l’on quitte Tombent indolemment sur l’aube des planchers On dirait que notre fantôme les habite.

 Aragon est à un tournant de sa vie, un tournant que l’on sent douloureux, une douleur qu’il veut faire partager et pour ne pas être plus long ici, j’en viens aux Vingt et trois étrangers et nos frère pourtant.

En lisant ce poème en 1971 je ne connaissais rien de l’histoire de l’Affiche rouge, de la Résistance des étrangers, je n’aimais ce poème que pour lui-même. J’étais intrigué par cette date : 1955. Pourquoi l’écrire puisque le poème renvoie lui-même onze ans en arrière ?

Ce poème m’a suivi, les chanteurs m’ont obligé à le suivre et petit à petit j’ai appris l’histoire du PCF, de la Résistance et j’ai eu la confirmation que cette date n’était pas là par hasard pas plus que le poème suivant du recueil ne porte sans conséquence le titre de La nuit de Moscou.

 Aragon le poète de la Diane française, je veux dire el poète de la Résistance, a donc attendu dix ans avant de célébrer parmi les Résistants ces noms si difficiles à prononcer !

Onze ans déjà que cela passe vite onze ans, Vous vous étiez servi simplement de vos armes La mort n’éblouis pas les yeux des Partisans, quel acte glorieux de la Résistance ?

 Pour moi, un poème est le lieu même où pas un mot n’est inutile, tous tendant vers ce vers final que Cali a fortement appuyé : Vingt et trois qui criaient la France……. En s’abattant.

Ils ne sont pas abattus car ce sont eux qui ont pris en toute conscience le risque d’aller à la mort. Les soldats qui appuient sur la gâchette sont des irresponsables.

 Mais vraiment criaient-ils la France ? Si oui, quelle France ?

Le vers n’aurait-il pas pu être : Vingt et trois qui criaient Révolte …. En s’abattant.

Je sais, pour beaucoup encore à l’époque dire la France c’était dire Révolution…

Bref, merci à Cali, à Ferré, à Aragon et à tant d’autres qui font vivre l’art et d’ailleurs Melismell chanta une ode aux artistes. Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche