Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 23:48

Jean-Michel Baylet va vendre sa peau très cher. La circonscription grand sud-ouest incorpore Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc. Donc le journal Sud-Ouest en profite pour informer. L'article ci-dessous révèle une part du débat. L'enjeu ce n'est pas seulement le gouvernement mais aussi le comportement de La Dépêche pendant les municipales et les européennes. Ainsi va la vie politique qui vue sous cet angle passionne qui ? Jean-Paul Damaggio

 

Le Parti socialiste ira-t-il jusqu’à prendre le risque de voir le Parti radical de gauche (PRG) de Jean-Michel Baylet quitter la majorité présidentielle ? En creux, c’est la question qui sous-tend désormais le coup de force de la quasi-totalité des fédérations socialistes d’Aquitaine, de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon. Lesquelles, vendredi, ont refusé, à la seule exception de la Gironde, de voter la liste d’union signée avec les radicaux de gauche pour les élections européennes dans le Grand Sud-Ouest. Une liste qui surtout doit être menée par une candidate du… PRG.

 Or, si cet accord a été passé à l’échelon national, au niveau régional la pilule ne passe pas. Et ce d’autant plus qu’ici le PS n’a pas hésité à demander à ses militants de valider cette liste sans connaître le nom de celle qui aura donc la responsabilité de la conduire. La goutte de trop, comme le souligne Renaud Lagrave, le premier fédéral des Landes : « C’est une pratique d’un autre âge. »

 Une ministre ou rien ?

Mis devant le fait accompli, Christophe Borgel, le secrétaire national chargé des élections, devrait recevoir au plus tard en début de semaine prochaine les principaux frondeurs. Et le rendez-vous promet d’être tendu. Renaud Lagrave, qui se trouve en quatrième position sur cette liste, a déjà annoncé la couleur : « S’il doit y avoir une réunion, c’est pour discuter de la place du PRG en tête de liste, pas d’autre chose. On accepte qu’il y ait un PRG, mais pas en tête. Sauf si les radicaux envoient une ministre ou une candidature reconnue. »

Si les noms d’Anne-Marie Escoffier et de Sylvia Pinel, les ministres de la Décentralisation et de l’Apprentissage, ont été évoqués, mais écartés par Baylet lui-même, on a aussi beaucoup parlé de Béatrice Patrie, la conseillère municipale de Bergerac, exclue du PS et désormais membre du PRG. C’est d’ailleurs l’éventualité de la voir propulsée tête de liste qui a mis le feu aux poudres : « Elle s’est présentée contre nous à plusieurs reprises, rappelle Renaud Lagrave. Si c’est elle, les militants ne l’accepteront pas. » Même sentiment en Gironde : « Nous l’avons déjà dit, sa candidature n’est pas possible », rappelle Ludovic Freygefond, le premier fédéral.

 « Une crise majeure »

 Pour autant, l’arrivée d’un poids lourd du PRG ne réglera pas tout. Chez les socialistes du Grand Sud-Ouest, on rappelle à qui veut l’entendre que « l’accord avec le PRG prévoit une place éligible en France ». Traduction : si la première place l’est automatiquement, la deuxième l’est aussi. Voire la troisième. En clair, pour être élu, le PRG n’a pas besoin d’être tête de liste. Une interprétation que nuance cependant Christophe Borgel : « L’accord garantit un député européen au PRG mais, pour être honnête, notre premier secrétaire leur a aussi proposé la tête de liste dans le Sud-Ouest. Il y a donc les deux réalités. Mais, que la candidate PRG soit en un ou en deux, elle sera élue. On va donc trouver une solution. »

 Pas sûr cependant que Jean-Michel Baylet accepte de reculer d’un cran. Et encore moins qu’il renonce à l’exposition médiatique promise aux têtes de liste. Sur son blog, il a mis en garde le PS contre « une crise politique majeure » et promis de demander, au besoin, l’arbitrage de François Hollande. « On ne peut considérer, écrit-il, que les radicaux sont utiles au gouvernement et dans la majorité à Paris, et contester leur légitimité dans les territoires. Cela, nous ne l’accepterons pas et en tirerons si nécessaire toutes les conséquences. » En clair, le PRG est prêt à plier bagage.

Toutefois, si Christophe Borgel ne croit pas à une telle issue, derrière cet accord émerge aussi celui passé pour les sénatoriales de septembre 2014. En effet, un coup de canif dans le contrat des européennes provoquerait à coup sûr une réaction en chaîne qui n’épargnerait pas le Sénat, où le PS, entre les coups de sang des communistes et ceux des Verts, doit faire avec une majorité aux pieds d’argile. Mais là encore Christophe Borgel dédramatise : « En septembre, plus personne ne se souviendra de qui était un et de qui était deux. Aujourd’hui, le débat est symbolique, pas politique. » Pourtant, il faudra bien que quelqu’un cède.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans actualité
commenter cet article

commentaires

matayron 28/11/2013 10:01

Bonjour
effectivement ,il est possible que cette "cuisine politicienne " n'intéresse pas les citoyens laissant aux marmitons préparer un plat indigeste - Heureusement que dans le Grand Sud Ouest et en
particulier en Mid Pyr nous avons de grands chefs ... de cuisine.MM

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche