Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 20:05

 journal-toutes.jpg

 

De 1830 à 1851 Eugénie Niboyet fut une féministe modérée mais féministe affirmée. Jusqu’à hier je ne connaissais que cette part héroïque de son histoire. Grâce à Gallica je découvre le journal qu’elle lance en 1864 avec l’appel ci-dessous. Le Second Empire avait imposé sa loi d’où il sera difficile au féminisme de sortir, comme au catholicisme de gauche et comme à tant d’autres courants démocratiques. Tous ceux que la gauche ordinaire en place en 1871 laissa dans l’ombre après avoir assassiné la Commune. JPD

 

A nos lectrices

Dans son poème intitulé : Le Mérite des Femmes, Legouvé dit :

« Les Homme font les lois ; les Femmes font les mœurs. »

De cette vérité, faut-il conclure que si les mœurs sont mauvaises, le tort en est exclusivement aux femmes ? Certes, ce serait ne voir qu'un côté de la question, car il n'est pas plus possible de séparer les lois de la morale, qu'il n'est possible d'isoler un sexe de l'autre, la famille se fondant sur l'union du couple, extension le l'individu social, homme et femme.

Mais ces deux moitiés, égales devant Dieu, diverses par leur nature propre, concourent chacune, dans la mesure de ses forces, à l’œuvre moralisatrice dévolue à l’humanité. – Il n'est question pour celui-ci, ni pour celle-là, de dédaigner les leçons de l'expérience et de rêver d'un chimérique avenir. Le côté réel de la vie est, en définitive, le seul obstacle quotidien à vaincre. Aujourd'hui sert de trait d'union à hier et à demain.

Par le côté des actualités, le Journal pour Toutes aspire au réalisme ; parle le côté idéal il aspire à la fantaisie mais réaliste ou fantaisiste sa rédaction s'attachera à rendre l’utile toujours agréable, et l’agréable incessament honnête.

La famille est le sanctuaire où le Journal pour Toutes place la femme. N'est-ce pas là en effet, qu'elle naît, vit et meurt ? Ange ou démon, c'est de son cœur que le cœur de ses enfants est formé ; c'est elle qui leur inculque le bien ou le mal.

Ouvrons l'histoire, elle est pleine de faits qui prêtent leur autorité à nos paroles. Jeanne d'Albret forma Henri IV ; madame Arouet façonna Voltaire ; Catherine de Médicis inspira Charles IX ; sainte Monique fit saint Augustin, Laure rendit Pétrarque poète ; madame Rolland apprit à son mari le courage devant l'échafaud ; madame de Maintenon fanatisa Louis XIV. Et de mille autres faits on pourrait conclure que : fils, amant et époux subissent, en bien on eu mal, l’influence de la femme. Mais quels exemples n'y aurait-il pas à tirer de l'union des couples, travaillant par l'harmonie de la famille, au bonheur social ?

A chaque sexe Dieu a marqué sa voie. Changer quelque chose a ce qu'il a voulu serait intervertir les rôles et contrevenir à l'ordre universel.

A notre époque, il n’y a pas absorption préméditée d’un sexe sur l’autre ; il y a indifférence. Le mien fait oublier le tien et l'égoïsme replié sur lui-même, rompt avec les attractions naturelles qui acheminent l'homme, par la solidarité et la réversibilité, vers le principe immortel de la fraternité universelle.

Le Journal pour Toutes, par son titre, dit ses tendances, il ne vient pas pour exciter, mais pour unir. Les hommes ont de nombreux journaux sérieux ; nous blâmeront-ils de prendre l'initiative d'une publication en vue de Toutes ? Les écrivains les plus distingués des deux sexes nous ont promis leur concours.

La place que nous venons occuper est vacante. On a beaucoup contesté, beaucoup démoli, notre œuvre est de maintenir et de réédifier. Les matériaux ne manquent pas.

Et d'abord, qu'aucune ne s'effraie, notre feuille est pour toutes ; filles, femmes mariées, mères et veuves, chacune pourra y trouver un aliment qui lui soit propre. Instruire sans pédanterie, moraliser sans rudesse, amuser sans frivolité, tel est notre désir et notre but.

Le prochain numéro de notre journal indiquera le titre du sujet mis au concours pour le 1er mars prochain, sujet dont le prix donnera droit à trois médailles de 1er, 2e et 3e classe.

Nous appelons à nous, non-seulement les femmes de lettres, mais encore celles qui, par leur dévouement ou leur expérience, peuvent nous éclairer de leurs lumières, nous aider de leurs conseils, et contribuer, en un mot, au succès de notre entreprise.

Étrangère aux questions politiques, notre feuille ne craint point de porter ombrage au pouvoir ; il trouve en elle un auxiliaire de paix. Un monde nouveau surgit des ruines du vieux monde, les temps sont mûrs pour les bonnes choses, travaillons-y.

A peine notre prospectus avait-il paru, qu'hommes et femmes, d'âges et de conditions diverses, s'inscrivaient comme membres-fondateurs du Journal pour Toutes. Les sommités intellectuelles nous ont tendu la main avec empressement. Merci à elles, qui ont simplifié notre tâche !  Leur appui fait notre force.

Le Journal pour Toutes s'adresse non-seulement aux femmes françaises, mais à celles de tous les pays. Il demande, en outre, aux hommes leur concours efficace.

Que suis-je, en effet, moi fondatrice de cette œuvre, sinon un faible instrument entre les mains de Dieu ! Toutefois s’il me manque le talent qui donne la puissance, j’ai le courage qui fait entreprendre, la fermeté qui fait maintenir.

Les feuilles éphémères tombent sous le vent, mais le gland contient le chêne que le temps voit se développer et grandir.

La feuille que je fonde, si mince qu’elle paraisse, repose déjà sur de solides conditions de vie, et un jour, grâce aux appuis qui me sont offerts, elle aura la force du chêne. Si Dieu et l’humanité sont pour nous, qui sera contre nous ?

Eugénie Niboyet.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans féminisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche