Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 16:17

arches.jpg

 

Au centre de rééducation de Beaumont de Lomagne où est mon père, obligé d’attendre devant un poster présentant une belle arche en pierre, mon esprit s’est mis à vagabonder sans fin. Le lieu est bien conçu, agréable, bien aménagé et ce poster entre dans un décor d’hôtel, peut-être pour faire oublier qu’on est dans un établissement de soin. L’Arche, je l’ai reconnue tout de suite, car elle entre dans les figures classiques du tourisme international, sauf qu’à la place des pyramides d’Egypte ou du Macchu Picchu, j’ai un rapport spécial avec elle. A cause d’Edward Abbey.

 

J’imagine sur un coin de la photo ce type aux rangers d’occasion qui pendant les années 60 gardait cette zone de désert. « Gardait » ? Un jour des enfants m’ont dit aimer la neige car c’est gratuit. Pour le désert vous ne verrez nulle part : « propriété privée » sauf c’est vrai, si des militaires récupèrent une partie du néant pour leurs expériences. En effet il était gardien de ce parc à un moment où les autorités décidèrent qu’il pouvait devenir un lieu d’attraction touristique. Au moment où, en France on bétonne les plages à Saint Cyprien et ailleurs, aux USA on bétonne le désert.

 

Et devant la photo mon esprit vagabonde à cause de cette éternelle question : au nom de la démocratie faut-il saccager des lieux magnifiques mais seulement pour quelques-uns ? Les années 60 deviennent le tournant du tourisme de masse partout dans le monde, faisant de l’industrie qui lui est liée, la première industrie de la planète ! Hôtels, transports, restaurants, souvenirs, « artisanat local » le circuit va très vite se fermer sur lui-même.

 

A voir cette mutation, Edward Abbey en fit un livre : Désert solitaire. Peu de succès au départ, sauf que le livre passant en livre de poche, a fait de lui un homme vivant de sa plume, ce que ses rangers d’occasion ne lui avaient pas révélé.

 

Bizarrement, je ne crois pas qu’il y ait une fatalité conduisant la masse des touristes à devenir le support du tourisme de masse. La clef du problème est encore une fois celle du marché. Pour gagner de l’argent sur le dos des touristes, il faut les faire converger vers des endroits précis, homologués et soutenus par une pub d’enfer. Je l’ai vérifié cent fois, il existe des endroits merveilleux en dehors des sentiers battus mais le conditionnement est tel que nous arrivons difficilement à y échapper. Il est bien d’aller là où tout le monde est allé…

 Si je parle du Pérou à quoi bon mentionner Trujillo quand il existe le Macchu Picchu. Si je parle du Chili à quoi bon mentionner Arica quand il existe San Pedro de Atacama. Je ne nie pas que les Tours Operators dirigent le flot de curieux vers des lieux splendides, je nie le fait qu’il ne fasse aucun effort pour les autres lieux. C’est comme la diversité des chaînes télés : si l’une parle d’un sujet l’autre fait de même, ce qui fait qu’il y a uniformité habillée de diversité !

 Tous les habitants méritent de voyager mais aucun ne mérite les destinations obligées.

 Dans le Sud Ouest des USA il existe des centaines d’endroits splendides mais quatre ont été désignés comme centre de rendez-vous de millions de touristes. Et ainsi la photo de l’Arches National Monument arrive jusqu’à un centre de rééducation à Beaumont de Lomagne Tarn-et-Garonne.

 Ce n’est pas que le tourisme qui est destructeur de bien des territoires ambiants – pour une part il existe des mutations fatales liées à l’évolution des hommes – mais dans tous les cas il faut pouvoir non pas forcer les tendances majeures mais contrer les tendances majeures. Le marché préfère des individus allant dans le courant dominant car là où il y a surpopulation touristique les prix peuvent être multipliés par 4, 6 ou même 10 les jours de week-end à Las Vagas !

Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche