Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 10:10

 Je n’oublie pas le Mexique.

« Notre indifférence tue aussi » ; «Arrêtons la guerre » ; « Assez de sang » ; « Que personne ne vive caché » ; « Chaque jeune qui meurt c’est notre enfant ! » La foule a défilé à Mexico pour crier sa colère, pour pleurer ses morts, pour dire « ça suffit ». « Que Calderon s’en aille s’il ne peut arrêter le crime ! » Le crime organisé a tué le fils d’un poète, Javier Sicilia, et au Mexique le poète c’est un point sensible, un meurtre de trop, et jeunes et vieux, à pied, en bicyclette, en blanc avec des fleurs, tous ont défilé.

A la fin, en guise de discours les orateurs ont lu la lettre du poète publiée par la revue Proceso qui lutte ouvertement depuis des années contre le crime organisé, et les organisateurs de crimes. Puis les poèmes ont succédé aux poèmes jusqu’à ce titre international : Ciudadano, Citoyen, Ciudad, Cité, civilité etc.

La marche à Mexico était l’une des 33 marches dans 27 Etats, marches qui furent cependant peu nombreuses sauf à Cuernavaca où les organisateurs parlent de 35 000 personnes. Je garde un grand souvenir de cette ville rebelle dont nous parlions dernièrement avec une amie qui y a passé quinze jours dans une famille. C’est là que le poète a perdu son fils et Javier Sicilia a décidé de lancer une riposte citoyenne : « Le Mexique a commencé à entrer dans l’enfer à partir du moment où les criminels, à force d’impunité, ont perdu le sens de l’honneur. Les Mexicains sont nus faute de protection politique : ils peuvent être assassinés par n’importe qui comme de simples animaux. »

Son fils Jean-François a été trouvé assassiné dans sa voiture avec ses trois amis et après des scènes de torture alors le poète en a appelé à la jeunesse, la seule force d’espérance de l’humanité, et à Cuernavaca son cri de douleur a été entendu.

Mais les solutions ?

Comme l’expriment les pancartes, la révolte citoyenne est surtout une révolte sentimentale. Tout le monde sait que le départ de Calderon ne peut pas suffire, que le retour des militaires dans les casernes ne règlera rien puisque le crime dans le crime s’appelle l’absence d’alternative. Dernièrement je relisais un texte d’un homme politique de gauche, courageux, qui en arrivant à la tête du District Fédéral annonça en 1978 qu’en trois ans il en finirait avec le crime organisé. Je pense qu’il y croyait Cardenas, car à l’époque beaucoup pensaient qu’il suffisait de mesures politiques énergiques pour arrêter la montée de violence. Nous savons où nous en sommes dans la capitale (dirigée depuis par la gauche) et ailleurs. Et l’avenir est encore plus bouché quand on apprend que pour les présidentielles de 2012 le parti de gauche PRG est prêt à une alliance avec le parti de Calderon pour empêcher le retour du PRI !

Il reste le mouvement citoyen de AMLO (Andres Manuel Lopez Obrador) mais sa force reste encore faible. Ajoutons que ce que vit le Mexique est la face visible d’une lame de fond internationale et on comprendra à la fois, la dignité et l’extrême importance des manifestations qui viennent de se dérouler, mais aussi la fragilité de ce mouvement. Comme le poète Sicilia l’a fait observer, c’est la première fois qu’une riposte est nationale mais elle va devoir grandir et s’organiser pour résister. JPD

 

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Mexique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche