Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 21:10

 Pour le millième jour d’existence de ce blog, voici un article Manuel Vàzquez Montalbàn repris de l’Evènement du Jeudi en date du 25 au 31 mars 1999. Sa rencontre avec Marcos, il en avait fait un livre et j’ai l’impression que c’était il y a un siècle.JPD

 

Le grand écrivain espagnol Manuel Vàzquez Montalbàn a rencontré le légendaire chef des zapatistes, qui organise un référendum pour briser son encerclement.

 

Au terme d'un long parcours commencé par un échange de lettres à la fin de l'année 1997,1e sub-commandante Marcos a eu la courtoisie amusante de m'offrir son propre cheval pour me permettre d'arriver, tel Indiana Jones, jusqu' à lui. Apparemment, les zapatistes sont encerclés par l'armée mexicaine, par les journalistes, et par des intellectuels du PRI qui ont entrepris une campagne de dénigrement, au Mexique comme dans toute l'Amérique latine, à l'encontre des figures les plus importantes de la révolte indigène. Comme si elle était aussi dangereuse que le fut dans le passé le prolétariat pour la bourgeoisie, ou la bourgeoisie pour le féodalisme.

Par le biais d'un référendum général, prévu à la fin de ce mois, le zapatisme pense récupérer l'attention et la solidarité de la société civile mexicaine. Pour Marcos, les citoyens d'un monde où la société se réduit à un village global de consommateurs sont en droit, depuis qu'existe la consommation politique, de réclamer leur part. Le leader zapatiste part de l'évidence suivante : le système actuel estompe l'appartenance de classe, et favorise l'émergence de la société civile. Cette dernière serait la protagoniste de bouleversements majeurs si elle penchait vers le progressisme, car elle le ferait avec la force de la conviction et de la raison. J'opposai à Marcos l'argument selon lequel, comme Rousseau croyait au « bon sauvage », il croyait à la « bonne société civile », ajoutant qu'a l'intérieur de celle-ci cohabitent divers troupeaux, y compris un troupeau réactionnaire. Le sub-commandante fit preuve d'un optimisme historique que j'espère être de la simple lucidité. Selon lui, la société civile réagira contre la double vérité, le double langage, la double morale en vigueur. Nous, nous disons : « S'il existe un juste accès aux médias, soyons sûrs que les propositions les plus humaines, les plus rationnelles, les plus équitables et les plus démocratiques l'emporteront.

Je rappelle à Marcos que pendant la IIème République espagnole, juste avant la guerre civile, un député catholique s'indigna car un de ses pairs proposait une réforme agraire fondée sur les encycliques papales : « Si Son Excellence prend nos terres avec les encycliques en main, nous allons nous faire athées. » N'est-ce pas ainsi que réagira le secteur privilégié de la société lorsqu'il s'apercevra que le respect de la Constitution (tel est l'objectif de Marcos) remettra son statut en cause ? La réponse : « Combien de temps encore croira-t-on que les indigènes, et non pas le grand pouvoir multinational, représentent la véritable menace ? Plus très longtemps, car les médias nationaux ne peuvent masquer la vérité en permanence, même s'ils sont sous contrôle. Par ailleurs, le mensonge finit par s'user. Le fantôme de la guerre froide ne se vend plus. Combien de temps encore pourra-t-on prétendre que l'or de Moscou est responsable de tous les déséquilibres, quand il est évident que la stabilité financière et politique d'un pays ne dépend pas de son gouvernement mais des Bourses de valeurs que les gouvernements ne peuvent contrôler ? Le gouvernement ne parvient pas à persuader le peuple que nous sommes dangereux, car ce dernier sait que l'ennemi est ailleurs. Indigènes du monde entier, unissez-vous! Sociétés civiles de la Terre, saisissez l'avant-dernière occasion de vous engager dans un combat autre que la suppression de la violence dans les feuilletons ou que le dénuement des jeunes filles en fleur, ou déflorées, à la télévision. » M.V.M

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans vazquez montalban
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche