Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 12:17

                                                      vvires-libres.jpg

Sans commenter cet article de Guy Catusse dans Les Nouvelles du Tarn-et-Garonne fin 1975, je souhaite le replacer dans le contexte particulier du moment.

1 ) Dans ce journal certains communistes tenaient à caser le mot « liberté » dans la plupart de leurs articles, quand d’autres l’avaient, souvent inconsciemment, exclu de leur vocabulaire.

2 ) En 1975, le PCF comprend que Mitterrand avait eu raison : le Programme Commun allait bénéficier plus au PS qu’au PCF qui pourtant en avait été l’instigateur. Pour lancer une contre-offensive, la lutte pour les libertés fut appelée à la rescousse.

3 ) Ce document ci-dessous, dont Catusse fait l’éloge, est assez unique en son genre pour une raison pratique : à la fin, la liste des membres de la commission qui l’a rédigé est rendue publique. A la relire aujourd’hui, il est aisé de vérifier que ce fut une pépinière de contestataires, sous contrôle alors, de quelques habitués de l’appareil communiste.

4 ) Ce document, malgré l’appel de Guy Catusse, n’a ensuite jamais été discuté au sein du PCF du Tarn-et-Garonne ou au sein de la population. Il servait surtout à établir une ligne de fracture au sein de la direction du PCF et sa conséquence pratique a eu pour nom le XXIIème congrès du PCF de 1976. Un congrès stratégique complété par celui de 1979 qui fit du PCF… un parti autogestionnaire. Un congrès pour les libertés ! Mais tout ceci n’était qu’une façade car le miracle attendu ne s’est pas produit : le PS a continué de profiter du Programme Commun dont pourtant il refusa l’actualisation. Comme si la bataille pour les libertés pouvait être crédibles par une simple déclaration quand tout le monde savait que dans les pays socialistes, elles étaient toujours considérées comme un luxe bourgeois !

5 ) Ajoutons que cet article montre dans le langage, des constantes : « la profondeur et la gravité de la crise » / « plan de relance » ; et des différences avec aujourd’hui : bourgeoisie/travailleurs. JPD

  

Les communistes et la liberté

Le pouvoir giscardien est en difficulté. Obligé de reconnaître publiquement la profondeur et la gravité de la crise, il manœuvre sur la lutte unie de tous ceux qui ont à souffrir de sa mauvaise politique.

D’une part il tente de tromper les travailleurs sur la réalité se son fameux « plan de relance », d’autre part il essaie de les diviser et de les affaiblir en recourant à l’arme traditionnelle de la bourgeoisie, dans ce cas là : la division anticommuniste. Hommage du vice, à la vertu de l’adversaire le plus déterminé des profiteurs, quand la bourgeoisie et son pouvoir se déchaînent contre le Parti Communiste et la part la plus combative de la classe ouvrière et de ses alliés à laquelle on tente de porter des coups.

Aujourd’hui comme hier, la campagne anticommuniste, se déroule pour l’essentiel sur le terrain des Libertés. On reconnaît aux communistes leur dévouement, leur sens de l’organisation, leur efficacité, mais on leur dénie le droit de parler au nom de la démocratie et des libertés. Sectaires et soumis aux directives d’un parti totalitaire, les communistes sont, par nature, ennemis de la liberté !

Reprise quotidiennement et de façon plus ou moins habile par les formidables moyens de propagande de la bourgeoisie et du pouvoir, ces attaques calomnieuses trouvent un écho dans les rangs même des travailleurs. Et cela d’autant plus que d’autres partis de gauche, le parti socialiste en particulier, ne manquent pas une occasion de jouer leur propre partition dans le grand concert sur le thème : communistes, pas démocrates.

L’utilisation des événements du Portugal pour répandre le doute sur l’attachement du Parti Communiste Français à la cause de la liberté et de la démocratie a revêtu ces derniers mois un caractère tout à fait intolérable. Nous ne pouvons pas accepter ce qu’il faut bien appeler une insulte aux milliers de militants communistes qui luttent quotidiennement – et pas seulement avec des discours – pour élargir en France le champ de TOUTES les libertés et pour préparer l’avènement d’une démocratie telle que notre pays, n’en a jamais connu de son histoire.

Devons nous rappeler que lorsque des coups ont été portés aux libertés – y compris par des ministres socialistes – notre Parti a été le premier et le plus durement frappé ? Les communistes savent trop de quel prix ils ont toujours payé le recul de la démocratie – en France et dans le monde – pour ne pas être passionnément attachés à la défense et à l’extension des libertés. Nous n’avons en ce domaine de leçons à recevoir de personne, ni de ceux qui aujourd’hui attentent quotidiennement aux droits élémentaires des travailleurs, ni de ceux qui hier, lorsqu’ils étaient au pouvoir, organisaient la répression anticommuniste et faisaient saisir « L’Humanité » coupable de dénoncer la désastreuse politique colonialiste.

Quant à l’avenir, les propositions du Parti Communiste Français rassemblées dans sa « Déclaration des Libertés » sous le titre « Vivre Libres !» constituent l’ensemble le plus complet et le plus avancé qu’ait jamais connu notre pays dans ce domaine. Parce que nous sommes des démocrates conséquents nous le soumettons à la discussion publique qui ne manquera pas de l’enrichir.

C’est une tâche CAPITALE pour les militants communistes que de diffuser et de faire discuter de ces propositions. Les Travailleurs doivent connaître quelles sont les véritables positions de notre parti. Ils doivent savoir que non seulement nous ne redoutons pas la discussion sur ce sujet, mais qu’au contraire nous la provoquons.

Ainsi aiderons-nous de façon décisive à faire reculer l’anticommunisme et à hâter l’union massive du peuple de France dans la lutte pour le triomphe d’une authentique démocratie où seront respectés et élargies TOUTES les libertés individuelles et collectives.

 

Dans la bataille inlassable que mènent les communistes pour gagner des millions de Français au soutien actif su Programme Commun, la diffusion et la discussion de « VIVES LIBRES » constitue une étape essentielle. Guy Catusse

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche