Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 12:50

                                        eterevic.jpg

Temps maussade, temps pour la lecture. Pour un retour au Chili. Arpenter les rues de la Santiago populaire dans les pas de Heredia le détective privé cher à Ramon Diaz-Eterovic ? Pour garder l’assurance que l’obstination, la modestie, la ténacité peuvent servir de guide dans la vie. Une vedette au Chili, Heredia ayant accès aux écrans télé, une petite percée en France. Le Deuxième vœu qui vient de paraître chez Métaillé (livre de 2006) nous permet d’entrer un peu plus dans la vie de ce détective sans prénom : il s’agit du vœu de sa mère inconnue le mettant sur la piste de son père tout aussi inconnu, Heredia ayant été élevé dans un orphelinat qui n’a retenu comme identité que ce simple nom.

Une quête d’un père recoupant l’autre quête d’un père, celle d’un client ayant fui Pinochet et tentant de renouer avec son géniteur admirateur de Pinochet.

Pas question de raconter l’histoire, ni l’ambiance, ni rien du tout.

Pointer peut-être qu’une fois de plus nous avons un auteur de polar ancien membre d’un parti communiste !

L’auteur, homme du sud, chargé de poésie, est donc un Eterovic.

 A Iquique j’ai retenu cette surprise : la forte présence de Croates au Chili. Pendant des décennies les Yougoslaves ont effacé des mémoires les Croates mais à présent le terme a repris de la vigueur comme les Russes effaçant les Soviétiques. A Iquique un immense monument reprend les noms croates du pays et montre ainsi le succès de nombreux d’entre eux.

 L’auteur de polar est l’homme de la nuit, l’homme des égouts, celui que j’appelle sous-réaliste. Et à Santiago comme dans d’autres villes, la nuit fait apparaître une autre ville que le touriste survole pour raison de sécurité. Le fait m’a surpris une fois au Pérou, à Piura que je connaissais très bien de jour, quand un ami doté d’une voiture m’a transporté un soir derrière le grand bâtiment de la mairie, où des vendeurs à la sauvette proposaient mille produits absents le jour. J’ai retrouvé ce qu’Herera trouve à Santiago :

« Les piétons diurnes quittaient les rues du centre-ville pour céder la place à une faune qui attendait la tombée de la nuit pour se montrer. Des vendeurs de nourriture et de fleurs, des prostituées, des noctambules à la recherche de compagnie, des employés de bureau soûls, des dealers, des ramasseurs de carton, de voleurs aux aguets. Des gens ordinaires qui retardaient le moment de retrouver la routine vulgaire de la télévision et du sommeil qui s’écroule comme une pierre tombale sur leurs paupières. La ville revêtait de nouveaux habits, l’agitation de la journée se changeait en peur, la méfiance circulait de regard en regard. »

 Nous avons pu vérifier ce changement dans le centre-ville de Santiago. Des prêcheurs qui occupent des carrefours avec danseuses à l’appui ; des promeneurs sans raison etc. Dans un même restaurant très actif à midi, le soir c’était plus calme car il devenait plus « famille », quand d’autres, fermés à midi, se préparent le soir pour tenir toute la nuit.

 Et chez Heredia la passion pour le tango argentin. JPD

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Chili
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche