Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 21:15

En huitième de finale, sur seize équipes, six viennent d’Amérique latine et nous pouvons en avoir quatre en demi-finales, avec Brésil-Argentine en finale. Est-ce un signe de bonne santé du foot latino ? Si je prends ici le cas du petit Uruguay, les joueurs de l’équipe représentent beaucoup plus l’Europe unie que l’Uruguay lui-même. Pour citer quelques villes des joueurs : Madrid, Amsterdam, Palerme, Monaco, Benfica, Rome, Porto, Fenerbahce (Turquie), Turin, Naples etc.

Luis Sánchez l’Uruguayen

La vedette Luis Suárez joue à l’Ajax d’Amsterdam et sur le grand marché du mundial ce sont les dirigeants de cette équipe qui se frottent les mains avec le plus de joie. Le Milan AC était prêt à payer 40 millions d’euros pour acheter ce joueur. Aujourd’hui le prix est devenu inimaginable. Luis prit son envol grâce au Nacional de Montevideo où il débuta le 3 mai 2005 et de là, pour un million de dollars, il se retrouve au FC Groningen des Pays Bas. Un investissement au rapport sans égal puisque peu après l’Ajax récupère Luis pour 7,5 million d’euros.

Ceci étant, cette joie mercantile ne peut exister sans la joie populaire de la ville de Salto, pays natal de Luis Suárez où sa grand-mère Doña Lila Píriz, est au cœur des festivités phénoménales qui suivirent la qualification. L’histoire est toujours la même : un enfant du peuple tape contre des boîtes de conserve dans les rues de sa ville, puis il s’impose dans l’équipe locale, va jouer à Montevideo et de là, si jusqu’aux années 90 il passait par le Mexique, il va à présent directement en Europe, la Mecque de son destin. "Cheo" le diminutif affectif du joueur a eu la bonne idée de marquer un but contre l’équipe du Mexique le jour de la célébration de la fête des grands-parents (aux Amériques, il n’y a pas que la fête des mères ou des pères, mais des fêtes continuelles pour ceci ou cela). Atasildo, l’époux de Lila, participe à cette fête qui se tient à quelques mètres de leur humble demeure au son de la sirène du Batallón de Infantería "Ituzaingó" qui ajouta son « ulular » puissant aux bruits assourdissants de la rue, qui rappelèrent aux anciens ceux de la victoire de 1950.

En l’honneur de Salto où Horacio Quiroga vécut son enfance, avant de partir vers le Paraguay, je viens de relire une de ses nouvelles, Van Houten, du petit recueil Les Exilés.

J’ai étudié ensuite un autre cas : Vicente Sánchez surnommé Carucha, âgé de 30 ans, qui, en 2001, a quitté sa ville de Montevideo où a débuté sa carrière de footballeur, pour le Mexique. Venu de la misère, cette mutation était signe de gloire à venir, d’autant qu’il entre dans une équipe mythique, celle du Toluca où il veut retrouver quelques géants dont José Saturnino Cardozo son ami du Paraguay. Un film récent sur l’Uruguay, Paisito, rappelle l’importance spécifique du football dans ce petit pays, par la lutte entre eux équipes, Peñarol et Nacional (Sanchez était du Nacional) puis il va tout apprendre avec les Diables Rouges de Toluca, ville peu connue du centre du Mexique. En 2005, quand son équipe redevient championne du Mexique et qu’il obtient le Ballon d’or en 2007, c’est une consécration qui soulage sa douleur de n’avoir pu participer à la Coupe du Monde de 2006 en Allemagne. Et le voici trop vieux pour 2010 !

Bref, du grand marché mondial aux marchés locaux, passons à l’intermédiaire qui sert de lien : Dieu ! Jamais comme en cette Coupe du monde, les regards des joueurs, des supporteurs et de tant d’autres, ne se sont tournés vers le ciel.

 

Luis Sánchez le Costaricain

Au Costa-Rica Luis Sánchez est le nom d’un sorcier qui avait prédit la chute de l’Uruguay car ce pays avait commis l’erreur de choisir le vendredi 13 novembre comme jour du match décisif contre le Costa-Rica en prévision de la qualification pour le Mundial. Comme nous le savons le résultat du match a dû lui faire regretter son entretien dans le journal du Costa-Rica La Teja. Cette info préoccupa beaucoup les Uruguayens car les deux prévisions précédents du sorcier avaient été justes : la victoire du Costa-Rica contre Trinidad et Tobacco et son nul contre les USA.

Côté africain j’ai écouté un entraîneur qui s’est battu pour renvoyer les « grigis » à leur place, le folklore. Mais pourquoi tant de prières ? Je vous laisse deviner. 28-06-2010 J-P Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans amériques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche