Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 13:44

André Gros

Né et mort à Montauban à des dates inconnues, le cordonnier André Gros fut un pionnier du combat socialiste puis communiste en Tarn-et-Garonne.

 La première apparition politique d’André Gros date des élections législatives de 1919 car il est un des trois candidats de la liste socialiste. Dès ce moment là, le quotidien local radical, La Dépêche, évoque ainsi la liste socialiste :

"Elle représente la fraction la plus avancée du socialisme, la plus dangereuse, la plus nébuleuse, la plus antipathique au génie et à l’esprit français."

L’homme particulièrement visé car le plus actif est donc le cordonnier montalbanais Gros qui va partout porter la contradiction aux autres candidats. C’est l’unique moyen que nous avons pour juger de son action. Voici pour la réunion de Nègrepelisse :

« Un des candidats de la liste unifiée, M. Gros, répondant à une question de M. Pottevin, à la réunion publique de Nègrepelisse, déclara que pour lui : « Tout socialiste est bolcheviste ». Ce qui revient à dire que les candidats de la liste socialiste sont partisan non seulement de l’expropriation et de la mise en commun de tous les biens, mais encore de la tyrannie des soviets telle qu’elle est établie en Russie sous le régime de terreur instauré par Lénine et Trotsky. »

 Pour la réunion de Saint Nicolas :

« Le citoyen Gros, candidat socialiste révolutionnaire, a pris à son tour la parole et dès lors l’assemblée est devenue houleuse. Discutant avec une bonne foi douteuse et contant des « blagues » comme l’a fait ressortir M. Pottevin aux assistants mis en gaiété, parlant tantôt français, tantôt patois, il a suscité divers incidents fâcheux. Quelques-unes de ses paroles antipatriotiques ont soulevé l’indignation générale.»

 « Réunion de Verdun sur Garonne

Le citoyen Forgues, courtier, a présenté son ami Gros, candidat cordonnier-socio. Celui-ci, d’une voix tonitruante, s’est efforcé de «débourrer les crânes» par une critique incohérente et décousue de tout et de tous. Seul, dit-il, un candidat comme lui tout en défendant ses propres intérêts peut assurer le bonheur des autres. Il essaie bien un moment d’expliquer la théorie blochévico-collectiviste mais il est très aride et confus. Pour le moment sa conception collectiviste s’arrête à l’attribution des usines aux ouvriers et des terres non cultivées aux travailleurs.»

 Après les législatives vont venir les municipales et à Montauban, André Gros est un candidat en vue de la liste socialiste conduite par Pierre Terrieux. Au second tour, pour battre la droite, les radicaux l’acceptent sur la liste unitaire et il sera conseiller municipal avec sept autres socialistes : quatre passeront en 1920 au Parti communiste, dont André Gros. Comme première mesure proposée au Conseil municipal, ils demandent que Jaurès ait un nom de rue dans la ville.

 Voici le portrait que trace Gérard Roques dans son Mémoire :

« André Gros est cordonnier à Montauban. Il fait partie de ce corps de métier, il est secrétaire adjoint de la Fédération socialiste de TetG. L’originalité de ce personnage est qu’il fut moine. Il revint au civil et se consacra exclusivement à la défense de son idéal socialiste. Gros était un personnage fort intelligent. Sa voix barytonante résonnait souvent dans la Halle aux grains de Montauban. Les bourgeois montalbanais se pressaient toujours pour assister à ce « spectacle » car ils étaient convaincus que Gros jouait un double jeu et qu’il ne pensait pas un seul mot de ce qu’il lançait à la foule. En fait Gros était persuadé de ses idées. C’était un homme très pur, qui n’est pas oublié aujourd’hui puisqu’il a laissé son nom à une de cellules du PCF de Montauban. »

 

Sources :

La Dépêche du Midi décembre 1919.

Deux mémoires de maîtrise :

- Implantation de la gauche dans le Tarn et Garonne entre les deux guerres, Roques Gérard, mémoire de maitrise sous la direction de Rolande Trempé, 1974-1975

- Implantation du PCF en Tarn-et-Garonne 1920-1947, Max Lagarrigue

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche