Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 10:19

Rééditer Victor Hugo

 

   

BON DE COMMANDE Editions La Brochure

Les écrivains français du XIXème siècle, même les plus grands, Dumas, Zola, Daudet, Balzac, Baudelaire, sont entrés dans l’histoire pendant que l’un d’eux, Victor Hugo est resté dans l’actualité ! La réédition par Actes Sud de Napoléon Le Petit est un signe évident de ce phénomène. L’arrivée au pouvoir de De Gaulle en 1958 provoqua la réédition et diffusion massive de Histoire d’un crime, et la politique de Nicolas Sarkolèon ne peut qu’inciter à relire le proscrit de 1851. René Merle, sur le site La Sociale, comme sur le site 1851 a écrit plusieurs articles pour à la fois justifier des parallèles historiques tout en contestant les anachronismes possibles.

Le hasard a voulu qu’Hugo écrire sur un limonadier de Moissac (Jean Bousquet) et peu de jours après sur une parisienne (Louise Julien). Les deux textes se révèlent d’une grande actualité sans qu’il faille là aussi tomber dans les anachronismes.

Victor Hugo dans son texte sur Bousquet ne fait aucune allusion à un premier lien qu’il faillit établir avec le Tarn-et-Garonne, quand, en 1842, il fut sollicité pour devenir député du département. Il ne fait aucune allusion à un autre Montalbanais qu’il croisa à la chambre des députés et qu’il dut écouter avec attention en 1850 : l’abbé de Cazalès ! Il s’agit de la fameuse loi Falloux qui fit basculer Victor Hugo dans le camp de la « gauche » et qui fut condamné… par l’abbé Cazalès au cours d’une intervention que nous ne manquerons pas de rééditer. Ainsi avec notre étude sur l’abbé Marcellin, avec la réédition d’une brochure de Jean-Georges Lefranc de Pompignan, nous complèterons cet étrange tableau d’une tradition locale de catholicisme social dont l’écrivain Léon Cladel se fit lui-même l’écho en tant que témoin.

Voici trois extraits de l’intervention de l’abbé Cazalès, une pour bien spécifier qu’il est du parti de l’ordre, l’autre pour spécifier que ça ne l’empêche pas de s’opposer à la loi Falloux qui veut que l’Eglise intervienne dans les questions scolaires, la troisième pour expliquer ses objectifs :

1 ) « Des deux grands partis qui divisent le pays, celui dont la majorité de cette assemblée est l’organe me paraît le meilleur : je crois ses idées plus saines, plus applicables que celles du parti opposé et c’est pourquoi je vote habituellement avec lui. Mais tout honorable qu’il puisse être, quelque droit qu’il puisse avoir par ses tendances générales au beau nom de parti de l’ordre, ce n’en est pas moins un parti, et l’Eglise ne peut pas, ne doit pas, être d’un parti. »

2 ) « Messieurs l’Eglise ne peut pas être neutre, ni indifférente dans les luttes comme celles dont nous sommes les témoins, et d’ailleurs ce serait bien en vain qu’on se flatterait, à la faveur d’une lâche inaction, d lui faire trouver grâce devant les vainqueurs quels qu’ils fussent. Mais, accoutumée qu’elle est depuis18 siècles à prendre part à ses grands combats, elle sait que pour y intervenir avec succès, elle ne doit employer que ses armes à elle ; si elle semble parler au nom de l’Etat, en vertu d’une mission reçue de l’Etat, elle perd son caractère et voit s’affaiblir son action. »

3 ) « Dans un temps comme le nôtre surtout, toute mission donnée à l’Eglise par les pouvoirs publics rend son langage suspect et court le risque de frapper ses efforts d’impuissance. Voulez-vous qu’elle rende au pays les services que vous attendez d’elle et que son dévouement ne lui refusera jamais ? Donnez-lui la seule chose dont elle ait besoin : la liberté. Qu’il n’y ait pour elle ni chaînes ni faveurs ; qu’elle dise la vérité à tous, pauvres et riches, savants et ignorants, avec cette autorité que l’indépendance seule peut donner ; et sa parole en consolant les souffrances, en apaisant les haines, en adoucissant les sentiments pourra, si Dieu lui vient en aide, préparer cette grande réconciliation de tous les Français, si nécessaire au bonheur de notre patrie, et sans laquelle nous sommes condamnés à marcher sans relâche dans la douloureuse carrière des révolutions. »

Avec la mort de Jean Bousquet, Victor Hugo saisit l’occasion pour rappeler à la fois son attachement à Dieu et son opposition au pape. Il s’agit d’une tendance du mouvement des démocrates d’alors qui est différente de la tendance franc-maçonne. Le retour des cléricaux, rend toute son actualité au texte de Hugo. Et le portrait offert du combat de Jean Bousquet est une contribution supplémentaire aux recherches sur la Seconde république. Quant au texte de Hugo sur Louise Julien, il démontre que les femmes étaient présentes dans les luttes, une présence si oubliée….

2-02-2009 Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche