Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 10:39

Victor Hugo et Jean Bousquet

 

Jean Bousquet : Début de la postface de Jean-Paul Damaggio qui présente le personnage dans le livre à paraître début février aux éditions la brochure : Victor Hugo, Jean Bousquet proscrit de Moissac, 10 euros.

 

  

Qui était donc ce proscrit parmi les 27.000 victimes du coup d’Etat du 2 décembre (30 pour le Tarn et Garonne et 3000 pour le Var par exemple) ? Avec qui s’est-il battu ?

Pour répondre on est obligé de commenter surtout des interrogatoires de police mais comme les archives départementales conservent une lettre qui témoigne directement de la vie de Bousquet, le seul endroit où j’ai pu enfin trouver sa signature (elle orne la quatrième de couverture avec une page de la lettre), donnons la priorité à ce document.

Fin de la LETTRE DE BOUSQUET

« Je vous disais aussi que nous avons reçu des chanson patriotique et je vous assure que si on vous les antan chanté au Banquet sela leur fera plaisir je tacherais aussi de vous les envoyé avec les gravures

Mille chose de notre par à tous les démocrates de Dunes et que si personne plus ne va a votre banquet vous en aurez toujours un avec moi

Sallut et fraternité

 

J’ai conservé l’orthographe qui montre une faible maîtrise du français et quant au contenu, il est typique d’une lettre militante. Ribaud voulait avoir des gravures pour décorer le local de son « cercle des travailleurs » et Bousquet lui répond qu’il va lui donner les gravures et en plus des chansons.

Il s’agit de la seule signature car il refuse, à l’inverse de ses amis, de signer les interrogatoires que la police lui présente.

D’autres lettres ont dû être saisis mais c’est là, l’unique « parole » directe de l’homme qui soit accessible. Notons qu’ils se désignent entre eux comme « démocrates » alors que l’adversaire policier les appelle « socialistes » preuve que l’adversaire est plus clairvoyant sur la nature du combat politique que ceux là même qui le conduisent ! Ils deviendront en effet des socialistes à la fin du siècle.

Les événements

Le 3 décembre au matin, au moment où le dirigeant castelsarrasinois Poumarède part pour Toulouse chercher des ordres, Bousquet part pour Agen. Le Tarn-et-Garonne plus jeune que les autres départements n’est pas encore très uni et ne peut, comme le Gers ou l’Aveyron, réfléchir à une stratégie tournée contre la préfecture montalbanaise.

Sur le chemin du retour, il s’arrête à Lamagistère pour donner la consigne : rendez-vous demain à Moissac pour prendre la sous-préfecture (voir plus loin). Le 3 décembre au soir Bousquet fait son compte-rendu dans son café. Les événements qui vont s’en suivre font apparaître la plupart de personnes qui se distinguèrent les années précédentes avec Bousquet.

Depuis longtemps, il tient un café (rue de la place). Il est propriétaire. Il a un côté plus populaire que tous les autres dirigeants républicains. Il n’était pas candidat aux élections municipales de 1850 sur la liste républicaine pleine de démocrates plus bourgeois que prolétaires avec de grands noms de Moissac : Detours, mais aussi Delthil, Chabrié, Capgras, Delbrel, des noms qui ont leur rue en ville aujourd’hui.

En ce 3 décembre Bousquet se retrouve devant son public debout sur une table ou une chaise. La réunion va décider, semble-t-il, de prendre la mairie de Moissac. Décision plus musclée que celle de Montauban (le simple envoi d’une délégation pour s’informer), ce qui correspond d’une part aux positions des républicains de Moissac, et d’autre part aux actifs relais agenais qui possèdent un journal quotidien. Le Lot et Garonne aura 894 condamnés !

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche